Qu'est-ce que la recherche clinique?

On entend par recherche clinique toute étude menée sur l’être humain dans le domaine de la santé.

Plus précisément et selon l’article L1121-1 du Code de la Santé Publique du 9 août 2004, une recherche biomédicale se définit comme « une recherche organisée et pratiquée sur l’être humain en vue du développement des connaissances biologiques et médicales ».

Cette recherche est utile car elle permet le progrès en matière de soin.

Très encadrée, elle respecte un protocole d’étude précis et n’est réalisée que sous certaines conditions :

  • avoir pour but d’augmenter les connaissances médicales,
  • être menée par des personnes compétentes,
  • prendre toutes les mesures pour protéger les personnes qui se prêtent à la recherche,
  • que le responsable de cette recherche (« le promoteur ») se soit inquiété de toutes les obligations réglementaires et ait réalisé toutes les démarches légales et éthiques nécessaires.

Quand on parle de recherche clinique on pense généralement à l’essai de nouveaux médicaments : tester une efficacité meilleure ou au moins égale de l’un par rapport à l’autre, une tolérance meilleure, une toxicité ou un coût moindre …

Elle ne se limite pas à cela, surtout dans les centres hospitalo-universitaires où se mélangent plusieurs types de recherches très différentes les unes des autres :

  • Recherche impliquant de nouveaux dispositifs médicaux
  • Comparaison entre plusieurs stratégies médicales qui permettent de déterminer celles qui doivent être recommandées pour la prise en charge thérapeutique ou diagnostique des patients
  • Recherche et évaluation de nouvelles thérapies cellulaires, géniques ou faisant intervenir des technologies de pointe, dans des pathologies où aucun traitement n’existe pour soulager les malades
  • Identification des mécanismes moléculaires ou cellulaires qui sont impliqués dans des pathologies humaines qui deviendront des cibles plus précises pour développer de nouveaux médicaments ou diagnostics
  • Observation sur des groupes importants de personnes (qui peuvent compter plusieurs centaines de personnes) pour mieux comprendre la part des facteurs génétiques ou ceux de l’environnement qui interviennent dans la cause ou les symptômes d’une maladie
  • Prélèvement et analyse tissulaires ou sanguins

 La recherche clinique est indispensable au progrès des soins

Certaines maladies ne sont toujours pas soignées ou sont insuffisamment soignées, faute de traitement. Les médecins-chercheurs doivent trouver de nouveaux moyens pour mieux connaître  et/ou traiter ces maladies.

Avant de proposer de nouvelles thérapies à grande échelle, il est nécessaire de s’assurer de leur efficacité et de leur tolérance. Elles doivent donc être testées sur des petits groupes de patients (et/ou volontaires sains) grâce à des essais cliniques.

 La participation volontaire à une étude clinique est utile à tous

Elle est utile à la personne qui y participe, en particulier quand les traitements disponibles n’ont pas permis d’obtenir l’effet attendu ou ont été mal tolérés. Elle peut aussi permettre d’accéder à un nouveau traitement prometteur dans de bonnes conditions de sécurité.

le fond de page du Girci